Contact Retour Accueil
  Historique du Laboratoire
  Modes & domaines d'interventions
  Paléométallurgie
 Espace Client Espace client
 
Laboratoire Archéologique des Métaux
 

Paléométallurgie
Lorraine ; chaîne opératoire ; bas fourneaux ; forge ; reconstitutions expérimentales ; études de laboratoire

 

  

Le développement de la sidérurgie ancienne en Lorraine

 

cliquez pour zoomer

 

L'objectif majeur est de définir les conditions historiques et techniques de l'utilisation des minerais de fer lorrain en sidérurgie directe (protohistoire, antiquité, moyen âge), en comparant notamment l'emploi des minerais riches de surface (minerais en grains de type fer fort ) et du minerai oolithique calcique et phosphoreux, pauvre en fer.

L'une des avancées des recherches récentes a été de démontrer sans équivoque l'utilisation largement préférentielle de la minette en sidérurgie directe (plus de 90% des ateliers de réduction directe inventoriés), dès la période romaine, durant tout le Moyen Âge et même encore au début de la période moderne. En 10 ans, plus de 200 vestiges ou indices de sites miniers et sidérurgiques anciens, antérieurs à la guerre de Trente Ans, ont été répertoriés dans la région, et plus de 350 échantillons de minerais et de scories ont été analysés.

Programmation archéologique régionale (Sous-Direction de l'Archéologie / DRAC Lorraine) ; intégration des découvertes d'archéologie préventive

Leroy Marc et coll., La sidérurgie en Lorraine avant le haut fourneau. L'utilisation du minerai oolithique en réduction directe, Monographie du CRA, 18, Paris : CNRS Editions, 1997, 310 p.